Sélectionner une page

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES

GRIGORI GRABOVOI

PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES
Voici quelques extraits des textes scientifiques de Grabovoi qui se réfèrent à ses deux découvertes scientifiques principales.
Les publications scientifiques principales de Grigori Grabovoi:

«Le Système de Connaissances Unifiées»

«Structures Applicatives du Champ créant l’information»

«Recherche et Analyse des Définitions des Systèmes Optiques Fondamentaux pour la prévention des Catastrophes et pour la Prévision Pilotante des Micro Processus»

«Méthodes irrationnelles de prévention des processus catastrophiques globaux qui menacent le monde entier»

Ses dons
extraordinaires
(extrait de «Structures applicatives du champ créant l’information», 1998)

 

E = V*S

où  E – énergie,
V – volume,
S – vitesse de perception du volume.

 

Si, par exemple, nous observons la question en des termes où le volume est constitué par le texte d’un livre, il est clair que l’énergie est spécifique, et change en fonction de la vitesse de perception du texte de la part du lecteur. Par conséquent, cette approche de l’énergie permet de conclure que tout changement d’énergie se réfléchit sur tout objet extérieur.

 

Ce qui signifie que la méthode d’obtention de l’énergie que nous avons  illustrée ne détruit pas les structures externes. Tout changement de l’environnement tendant à la conscientisation indiquée de l’énergie, a des capacités d’édification et correspond à une évolution de caractère non destructeur. De cette manière, l’observation de la perception et de la conscience de l’homme (de même que le mode de réaction de tout objet) en leur qualité d’éléments de construction du monde, nous a conduits à une génération d’énergie pour l’objet.

Le principe de la fonctionnalité infinie d’un objet (ce qui, dans le cas de l’être humain,  signifie l’immortalité) a été démontré. La découverte, au sein de la conscience, des champs qui contiennent la structure du principe infini que nous avons mentionné, permet de les analyser. Il est possible d’obtenir des méthodes concrètes pour les localiser dans la conscience humaine, ou encore  dans le champ de réaction externe de tout objet qui reproduit les structures du champ de création de l’information.

 

V/S = const

 

De cette manière, une source inépuisable d’énergie a été découverte. Dans ce cas spécifique, cela signifie qu’en utilisant les lois du développement de la conscience statique, nous pouvons obtenir des technologies technogènes en accord avec les principes de construction de la conscience statique. Ces technologies ont des capacités créatrices, et sont pilotables harmoniquement par la conscience.

 

Un exemple pratique basé sur des pratiques de pilotage documentées, montre qu’avant un événement, dans l’espace physique de cet événement, la concentration des micro-éléments est modifiée, elle dépend directement du moment de l’événement. Sur ce principe, un instrument a été mis au point, qui permet de prévoir un tremblement de terre avec une précision de l’ordre du millième de seconde, sur la base des changements de concentration de l’hélium dans la zone du tremblement de terre.

 

De même, il est possible de construire des instruments technologiques permettant de prévoir des événements naturels catastrophiques, sur la base des changements de substance dans un segment quelconque de l’espace d’observation. Cet espace ne doit pas forcément correspondre à l’espace des événements.

 

L’approche unifiée à la détermination des lois de connexion entre les champs d’information

réside dans le fait que le champ correspondant à la réaction de l’objet est transféré dans un champ de généralisation de l’environnement. Ceci permet de prévoir les changements aussi bien de l’objet que de l’environnement extérieur.

Théorie de la Synthèse Ondulatoire
(extrait de «Recherche et analyse des définitions fondamentales des systèmes optiques dans la prévention des catastrophes et dans le pilotage préventif des micro processus»)

La généralisation de la découverte de l’énergie du futur nous permet de déterminer le futur dans le reflet du segment des événements futurs au travers du milieu, qui présente des différentiels significatifs de température ou de forme au sein du système cristallin.

 

Le détail des phénomènes de la réalité associé à une généralisation simultanée du moyen pilotant amène aux systèmes de synthèse ondulatoire. L’essence du système de la synthèse ondulatoire dans la description des processus de la réalité consiste dans le fait que la réalité est observée en tant qu’intersection périodique de champs stationnaires et de champs dynamiques.

 

La synthèse de l’onde dynamique de la réalité avec l’onde statique se manifeste dans le champ d’intersection. Le fonctionnement infini du champ statique est obtenu par la manifestation de la phase dynamique dans l’espace statique. Un processus semblable dans les cristaux permet, au travers de la résolution du problème inverse, d’obtenir d’un moyen statique (le cristal) la composante dynamique de la synthèse ondulatoire, c’est-à-dire la phase du temps.

Dans la description de la réalité, la théorie de la synthèse ondulatoire est exprimée par la formule T = Y*S

où T est le temps, Y est l’onde de la phase dynamique de la réalité, et S est la phase constante de la réalité. Dans un certain cas, la synthèse ondulatoire de la réalité peut être présentée comme une onde infinie, qui passe périodiquement par des zones statiques et crée de nouvelles phases de réalité au départ des processus d’intersection.

La fixation de la composante de la phase dynamique dans la phase stable permet de rendre la phase stable indépendante du temps, et dans les faits, éternelle. Par conséquent, un objet créé dans ce champ est éternel, ce qui signifie qu’il peut toujours être régénéré.

 

Si nous observons les tremblements de terre depuis la position indiquée, il est possible, au travers des reflets sur les faces des cristaux, de trouver le critère de rétablissement de l’instrument de mesure en fonction du temps. Ce critère permet de déterminer avec précision l’heure à laquelle le tremblement de terre a eu lieu.

Dans le cas de l’être humain, la théorie de la synthèse ondulatoire en démontre l’immortalité. Pour réaliser l’immortalité il est nécessaire, en accord avec la théorie de la synthèse ondulatoire, de transférer l’aire de reproduction de la phase stable de la réalité S dans l’onde de la phase dynamique de la réalité Y. La reproduction des gènes au départ des formes-pensée de l’homme constitue l’un des indicateurs de ce transfert. C’est pourquoi le système «homme», potentiellement éternel, interagit avec le système des cristaux dans la zone de reproduction de la phase statique, et dans les systèmes de reconnaissance optique et de pilotage des tremblements de terre.

Cette interaction permet de prévoir le tremblement de terre et d’en diminuer harmoniquement la puissance. On enregistre un tremblement de terre de puissance réduite. Ceci signifie que le dispositif pour la prévision des tremblements de terre, construit sur un moyen optique, possède la fonction de diminution harmonique ou de prévention totale des tremblements de terre. En même temps, l’information du tremblement de terre ne se reproduit nulle part et elle va jusqu’à augmenter la durée de vie du dispositif. L’éternel fait naître l’éternel.

Plus généralement, tous les dispositifs et les mécanismes reproduits par l’homme doivent satisfaire aux conditions que nous avons décrites. De cette manière, selon le principe de la connexion inverse, ces dispositifs et ces mécanismes disposeront toujours de capacités d’édification pour l’homme, et en aucune circonstance ils ne détruiront l’homme ou l’environnement. Pour construire des équipements semblables, il faut transférer les lois de la distribution des signaux optiques dans la construction et dans les principes de fonctionnement des systèmes d’ingénierie.